Il Belvedere – Un art perdu

Il Belvedere – Un art perdu
Gastronomie

Au cœur du Gaalgebierg, Franco Tiese, avec toute son expérience accumulée en tant que restaurateur, a créé un îlot de détente et de saveurs : Il Belvedere. Avec une cuisine traditionnelle, des pâtes fraîches et une équipe familiale, il reçoit ainsi ses clients depuis 2018.

Un soupçon d'Italie

Franco est tombé amoureux du Gaalgebierg. Selon lui, c’est un endroit idéal pour exploiter un restaurant. Quand un de ses anciens clients l’a informé qu’il y avait une opportunité pour reprendre les localités, il n’a pas hésité à saisir sa chance. « J’ai été attiré par le lieu, par la nature, car j’ai toujours pensé que c’était un privilège de pouvoir travailler entouré de la nature.

Ici, j’ai pu concrétiser ce sentiment et le transmettre à mes clients. » En effet, Il Belvedere est équipé d’un jardin généreux et d’une terrasse couverte et confortable. Ainsi, savourer un des plats de Franco parmi la verdure relaxante du Gaalgebierg est une expérience à ne pas manquer.

Surtout les pâtes du Il Belvedere sont incontournables et jouissent d’une bonne réputation parmi les amateurs de la cuisine italienne. En effet, Il Belvedere propose une cuisine italienne traditionnelle, « sans cinéma » comme le dit Franco, où les pâtes sont encore produites à la main. « Ce sont ma femme et parfois ma mère qui font les pâtes de manière traditionnelle. C’est un art qui est de plus en plus rare. Ceci est surtout vrai pour nos fameux fusillis. Nous sommes les seuls à les faire à la main. » D’autres plats sont aussi plutôt rares de nos jours, comme les spaghetti anzio ou les pâtes al nero, préparés avec de l’encre de seiche.

Un choix de raretés

Cependant, les pâtes ne sont pas la seule spécialité du Il Belvedere. « Tous nos plats sont des spécialités. Ce sont des compositions basées sur des recettes traditionnelles italiennes et raffinées au cours des années. » Que ce soit de la viande, du poisson ou autre, le choix de Franco est ample et il y a pour tous les goûts. « Comme avec les pâtes, on propose beaucoup de créations qui sont devenus un peu plus rares aujourd’hui, mais que nous connaissons et aimons toujours. »

Par conséquent, beaucoup de ses clients lui sont restés fidèles au cours des années, sachant que leur plat préféré est toujours disponible au Il Belvedere.

Un rapport personnel

Pour Franco, non seulement les bonnes saveurs italiennes, les ingrédients frais et les plats faits à la main alimentent sa passion pour son métier, mais aussi le contact avec les clients. « La convivialité et l’échange avec les clients sont essentiels pour moi, et j’ai trouvé au fil des années qu’ici à Esch, les gens sont plus accessibles et généreux avec leur temps qu’autre part. »

En effet, lui-même étant originaire de la ville de Luxembourg, Franco se retrouve de plus en plus ensorcelé par Esch et ses citoyens. Les Eschois de leur part aiment bien se faire ensorceler par les créations de la cuisine au Il Belvedere.