Le T’Chiz Belval – Un vrai bijou

Le T’Chiz Belval – Un vrai bijou
Gastronomie

Place de l’académie au quartier universitaire d’Esch-sur-Alzette, entre les bâtiments de l’université et les centres d’innovation, on trouve Le T’Chiz Belval, un restaurant qui surprend les visiteurs qui passent ses portes. Lors de sa visite un vendredi matin, l’Escher Blog est stupéfait par l’ambiance chaleureuse de l’intérieur et l’accueil charmant de Valentine Lelièvre. Accueillir les gens, cela fait partie de ses charges en tant que responsable marketing. « Je m’occupe de mettre en avant le restaurant, de le faire connaître au public, mais aussi de recueillir le feedback auprès de la clientèle », explique-t-elle.

Une équipe jeune et engagée

Valentine fait partie d’une équipe jeune et engagée qui s’affaire autour de nous pour préparer le restaurant pour la première clientèle vers midi. Les décorations sont posées avec précision, les couverts arrangés avec diligence. Dans un autre coin, les patrons se consultent sur l’état des affaires et saluent l’Escher Blog avec un sourire aux lèvres. « Nous avons ouvert notre restaurant en juillet 2021, donc il y a huit mois environ. Peu à peu nous sommes en train de fidéliser notre clientèle avec notre concept adapté à Esch-Belval », dit Valentine. Derrière le comptoir, les verres sont polis jusqu’à ce que leur éclat soit parfait.

Un concept nouveau

Pour le quartier université à Esch, les responsables du Restaurant Le T’Chiz Belval, ont conçu un nouveau concept qui se différencie de leur restaurant à Metz. « On a voulu introduire la restauration festive ici au pôle universitaire à Esch. Ainsi, les weekends des DJs ensorcèlent notre clientèle avec leur musique moderne », précise Valentine. Par conséquent, les client(e)s peuvent savourer leur menu, des plats ou quelques coupes de champagne et puis fêter et danser un peu pour réussir leur soirée. « C’est un concept qui existe déjà ailleurs, mais c’est une nouveauté ici à Esch. »

Une cuisine adaptée

Pour la faim, Le T’Chiz propose une carte avec des plats traditionnels, mais adaptés et améliorés. « Nous essayons de trouver une balance – pas trop gastro, pas cheap non plus – et par conséquent répondre à une demande haut de gamme, mais pas trop », dit Valentine. La carte est aussi adaptée aux saisons et change régulièrement. Ainsi, en hiver, elle comprend des spécialités montagnardes qui chauffent le cœur, alors qu’en printemps ou en été les assiettes sont un peu plus légères et rafraichissantes. « Le camembert au four, la tartiflette et la fondue ont fait un carton cet hiver, bien que certains commandent aussi une fondue en été », raconte Valentine, amusée.

Tout à l’intérieur

L’Escher Blog en tout cas est envouté par la décoration spectaculaire et classe en même temps. La carte de boissons est illuminée, garantissant qu’on trouve son désir même dans l’obscurité. Une belle panoplie de cocktails avec de propres créations, une sélection de gins toujours populaire et une carte de champagne très demandée mettent l’eau à la bouche. Les weekends, Le T’Chiz propose aussi un brunch, complété par une baby-sitter qui s’occupe des enfants pendant que les parents peuvent savourer les plats et les boissons – une idée simple, mais ingénieuse.

Un événement

« En novembre, nous avions aussi eu un événement avec des comédiens qui ont fait du stand-up, ce qui avait beaucoup de succès. Nous essayons donc d’organiser une deuxième édition bientôt », dit Valentine. Cependant, pas nécessaire d’attendre. Passer chez Le T’Chiz Belval est un événement même. Le côté festif a sa place à Esch et les client(e)se vivent une bonne soirée, mangent bien et dansent un peu.

C’est une nouveauté, une combinaison qui plaît beaucoup, grâce notamment à une équipe solide qui travaille avec soin, souci du détail et engagement pour ses client(e)s. N’oublions pas, que le quartier université d’Esch est facilement joignable à partir du centre d’Esch en quelques minutes seulement via le train gratuit des CFL, et vice-versa.