Restaurant Cômo – La qualité avant tout

Restaurant Cômo – La qualité avant tout
Gastronomie

Une école particulière

Sous les jupes de sa mère, Renato Favaro a découvert les merveilles de la cuisine : les odeurs séduisantes, les ingrédients frais, les gestes expérimentés et surtout les goûts délicieux de la cuisine italienne. Grandit près du lac de Côme au sein d’une famille ouvrière traditionnelle, Renato a connu une école culinaire à la maison qui n’existe pas dans les écoles hôtelières. « Je dis toujours : on était pauvre, mais j’ai mangé comme un roi : matin, midi et soir », déclare-t-il. Au Restaurant Cômo, Renato tente d’offrir la même expérience à ses clients.

Un parcours étoilé

Après avoir fini ses études dans une école hôtelière italienne pour perfectionner ses techniques, il a travaillé un an en Italie, puis cinq ans en France, avant de trouver son chemin jusqu’au Luxembourg en 1984. Avec le Restaurant Favaro, prédécesseur du Cômo, il décroche même une étoile au Guide Michelin en 2002, avant d’être nommé Chef de l’année par Gault&Millau en 2011. « Les accolades sont belles, mais ce qui m’a toujours motivé c’est la passion pour la cuisine, et surtout pour les produits », explique  Renato.

La qualité des produits

Pour proposer à ses clients une viande italienne particulière et spécialement délicieuse, Renato s’occupe lui-même du transport et de l’importation. Ainsi il peut disposer d’ingrédients dont le producteur –  un petit boucher traditionnel –  ne fait pas d’exportation « C’est ce que j’ai appris de mes parents. La base de chaque plat délectable est un produit impeccable. » Ce sont ces produits de haute qualité qui sont donc à la source des plats du Restaurant Cômo, qui propose une cuisine italienne familiale traditionnelle, simple et fraîche. Finalement, les produits viennent majoritairement de petits artisans italiens, et non des grandes marques avec leur production industrielle.

Un menu simple mais raffiné

Le menu du Restaurant Cômo est le résultat de presque 40 ans d’expérience de Renato. Bien que la cuisine soit simple, elle est truffée de raffinements et d’influences françaises et japonaises que Renato a élaboré au cours des années. Ses spécialités sont surtout les crustacés et le poisson, avec ou sans « pasta ». Mais le Cômo propose bien sûr beaucoup plus. « Il y a quelques plats de la région du lac de Côme, mais en général c’est une cuisine de toute l’Italie, aussi avec une charcuterie fine qui est délicieuse. » Ses clients fidèles, dont la plupart vient du sud du Luxembourg, le suivent depuis des années et se régalent de l’offre du Cômo.

Esch2022 – À ne pas manquer

Pour Renato, Esch-sur-Alzette est devenu son domicile. En train de préparer sa retraite, il n’arrive cependant pas à arrêter de travailler derrière les coulisses du Cômo, et s’amuse des gens qui lui conseillent de retourner en Italie pour sa retraite. « Mon domicile, ma famille, mes amis, ma vie, c’est ici à Esch. Je ferais quoi là-bas ? Surtout maintenant que Esch2022 est au coin de la rue. C’est la meilleure chose qui aurait pu arriver à Esch. Cela fera repartir les choses, j’en suis sûr. »